Pourquoi faut-il travailler ?

24/09/2019 | 23 commentaires
4/5 | 103 votes

Pourquoi faut-il travailler ?

Vous est-il arrivé, petits, d’imaginer que nous naissions tous avec la même somme d’argent pour commencer dans la vie ? Jusqu’à un certain âge, c’est la seule idée plausible pour comprendre d’où vient l’argent ! Si nous ne leur expliquons pas, accaparés par leurs préoccupations d’enfants, nos petits ont une vision très simpliste (et rêvée) de la vie. Ils nous voient partir et revenir du travail chaque jour, sortir notre porte-monnaie pour payer notre panier de courses, mais ne font pas le lien. Ils nous entendent nous passionner ou nous plaindre de nos journées, mais ne se sentent pas concernés… Et si nous leur expliquions ce qu’est le travail ? L’importance de travailler pour vivre, pour exister socialement et s’enrichir de savoir, de rencontres, d’expériences tout au long de la vie ? Un travail qui est une nécessité mais qui peut aussi être un plaisir !

Travailler pour vivre

Non, on ne naît pas avec un compte en banque déjà approvisionné. Il est temps de leur expliquer d’où vient cet argent et pourquoi vous n’envisagez pas de tout donner à un magasin de jouets ! Aidez-vous d’exemples concrets : l’argent qui vous permet de payer le loyer et la nourriture vous a été donné par votre patron (ou vos clients) en échange de vos efforts au travail. On appelle ça le salaire. Travailler, c’est rendre un service ou fabriquer quelque chose en échange d’argent ! Les euros ne tombent pas du ciel, il faut les mériter.

Travailler, c’est aussi très important quand on vit en société, c’est à dire avec les autres. Ça permet d’avoir un rôle actif dans notre écosystème, de se sentir utile en rendant service et d’être ainsi important pour les autres. Il est très satisfaisant d’être considéré et qu’on reconnaisse nos qualités. Faites remarquer à vos enfants, que depuis tout-petits, ils sont en attente de reconnaissance. Par exemple quand ils vous demandent d’admirer leurs dessins ou de constater à quel point ils courent vite.
N’est-ce pas satisfaisant pour eux quand nous leur confirmons qu’ils ont bel et bien du talent ?
C’est aussi très enrichissant (et distrayant parfois) d’être entouré de différentes personnalités, de vivre ensemble, c’est un peu comme à l’école, il se passe toujours des choses qu’on aime raconter une fois rentré à la maison.
Bien, souvent, le travail apporte ces petites satisfactions et ça contribue à rendre un adulte heureux !

Vous pouvez également leur expliquer que si parfois des personnes sont malheureuses au travail, c’est souvent parce qu’elles n’aiment pas leur métier (parce qu’elles n’ont pas trouvé leur vocation, ou parce qu’elles n’ont pas trouvé d’endroit où exercer le métier qu’elles aiment).
C’est pourquoi il est important de bien apprendre à écouter ses envies, identifier ses points forts et les développer en travaillant bien à l’école pour, plus tard, pouvoir exercer le métier qu’on a choisi, un métier plaisir.


L’effort

Bien que vous aimiez votre travail, vous y allez parfois à reculons, ça ne leur a pas échappé !
Vous leur devez quelques explications…
Il est important que vos enfants sachent que vous fournissez des efforts en allant travailler et que parfois vous préféreriez vous laisser porter, ne rien faire, rester à buller avec eux. Pourtant, fournir des efforts est souvent très gratifiant, même à leur échelle. Rappelez-leur le premier panier de basket marqué après tant d’essais, quand ils ont enfin réussi à siffler après avoir postillonné pendant des heures, quand ils se sont affranchis des roulettes de leur vélo ou quand de leur guitare est enfin sortie une jolie mélodie.

Décrivez-leur la joie que vous avez lue sur leur visage, aidez-les à se rappeler ce qu’ils ont certainement ressenti : leur univers s’élargissait et ces nouvelles cordes à leur arc leur permettaient d’entrevoir plein de nouvelles expériences à vivre !
Il en va de même au travail : en fournissant des efforts, on s’améliore et on apprend de nouvelles choses qui contribuent à nous rendre heureux et meilleurs, on entre alors dans un cercle vertueux.

De manière générale, plus nous laissons nos enfants faire les choses par eux-mêmes, plus ils seront convaincus que les efforts finissent toujours par payer, malgré des ratés !

 

L’importance de l’orientation

Bien sûr, plus nous aimons notre travail, plus il est facile de fournir des efforts au quotidien !
D’où l’importance de l’orientation.

Vous pouvez d’ores et déjà inviter les plus jeunes à se poser les bonnes questions, les inciter à réfléchir sur le type de journées et de semaines qu’ils aimeraient passer : travailler en intérieur ou à l’extérieur, seuls ou en équipe, être expert dans un domaine et faire souvent la même chose ou alors changer régulièrement… Expliquer qu’il y a des métiers qu’on exerce avec la tête d’autres avec le corps.
Les amener à découvrir tout un éventail de métiers en leur parlant du vôtre, de ceux exercés par leur entourage proche, mais également à travers des livres ou des documentaires.
Soyez attentifs à leurs réactions. N’hésitez pas à tenir un petit carnet dans lequel vous consignerez leurs aspirations du moment. Vous pourrez alors plus tard les faire réagir sur ce qu’ils avaient dit pour comprendre ce qui relève de l’envie du moment ou de la vraie vocation. 

Pour les plus grands

Si malgré les stages de découverte et l’aide à l’orientation prévue dans le cursus scolaire, vos enfants n’ont pas encore trouvé leur voie, c’est peut-être qu’ils n’ont pas encore eu le déclic, vécu la bonne expérience ou rencontré la bonne personne.
Tôt ou tard, ça arrivera. On peut changer d’orientation, il peut y avoir bifurcation, rien n’est définitif !

C’est exactement le message que veut faire passer le journal Le Monde à travers ses conférences O21. Une tournée dans les grandes villes de France, animée par les acteurs des métiers de demain invitant tous les jeunes à s’interroger sur leur orientation dans un monde qui change si vite !
(plus d’infos : https://www.o21.lemonde.fr/). En introduction de ces conférences, des exemples de parcours qui invitent à réfléchir : « une élève de l’éducation prioritaire dont les parents pensaient que « Sciences Po, ce n’est pas pour des gens comme nous », aujourd’hui diplômée de Sciences Po. Une ingénieure de Centrale Lille ayant finalement réalisé son rêve d’ado : devenir pâtissière. Un trader spécialisé en optimisation fiscale, reconverti en professeur d’économie. De tels parcours, qui prouvent que l’orientation n’est pas une science exacte… ».

La première clé, semble-t-il, serait de donner à nos enfants le droit à l’erreur, de leur laisser le temps d’expérimenter, d’échouer, puis de rectifier leur trajectoire, seuls, sans que nous ne soyons jamais très loin.


Voilà un joli sujet à aborder autour d’un bon dîner en famille !
Et si en cette période de rentrée scolaire, vos enfants avez un déclic ! L’envie de grandir, d’apprendre, de réussir ?
On ferme les yeux très forts, on croise les doigts et on attend que vous nous racontiez !


Quels ont été les premiers efforts récompensés de vos enfants ? Comment préparez-vous les plus jeunes à choisir une orientation ? Comment transmettez-vous le goût du travail et de l’effort à vos enfants ? Êtes-vous prêts à les encourager dans la voie qu’ils ont choisie même si vous aviez imaginé autre chose ? Dites-nous tout !

Poster un commentaire

Vous aimerez aussi :


23 commentaires

Poster un commentaire


Safira K - 13/10/2019 - Répondre
Moi je la récompense d’une surprise
Samya K - 14/10/2019 - Répondre
Parfait aussi
Samya K - 13/10/2019 - Répondre
Très bon texte, on essaye aussi d’expliquer ces valeurs à notre fille
julie l - 12/10/2019 - Répondre
Je lui apprends deja la valeur du travail , et la récompense pour toute tache ménagère.
joelle S - 15/10/2019 - Répondre
nous aussi
didier r - 08/10/2019 - Répondre
la carotte c est bien mais expliquer c est bien aussi
Le Club Kinder
Nathalie de l'équipe Club KINDER - 11/10/2019 - Répondre
Bonjour Didier,
Pourriez-vous nous citer quelques exemples de la façon dont vous expliquez aux enfants pourquoi est-ce-qu'il faut travailler ?
linda k - 03/10/2019 - Répondre
moi je récompense plutot d'un bonbon pour mes petits
Joelle G - 02/10/2019 - Répondre
ici, nous les mettons un peu à contribution, ils débarrassent la table et mettent le couvert à tour de rôle... ils se rendent que chacun doit collaborer pour le foyer.
Corinne C - 01/10/2019 - Répondre
Très bon article nous aussi nous expliquons à nos enfants les faits de travailler c'est pour pouvoir faire les courses payer les factures et cela et bien acquis dès le plus jeunes âge si on l'explique avec des mots simples
gilberte c - 01/10/2019 - Répondre
toute c est travail pour faire plaisir autour nous bon sujet a lire .? !
Charles P - 29/09/2019 - Répondre
Très intéressant cet article ! C’est un sujet que nous abordons de temps en temps avec nos enfants ici à la maison. Ils sont contents de gagner de temps en temps quelques pièces en échange de menus travaux notamment au jardin.
Le Club Kinder
Nathalie de l'équipe Club KINDER - 01/10/2019 - Répondre
Bonjour Charles,
Pouvez-vous expliquer comment vous abordez le sujet avec vos enfants ?
florence r - 26/09/2019 - Répondre
Je lui propose d aider et elle le fait avec plaisir
fumanal m - 25/09/2019 - Répondre
je leur apprend la vie simple et difficile avec douceur
lolita b - 24/09/2019 - Répondre
faire en sorte qu'elle reussisse tout ce qu'elle fait
Sabine S - 24/09/2019 - Répondre
il faut toujours soutenir ses enfants
Virginie C - 24/09/2019 - Répondre
Mon fils adore les animaux depuis tout depuis, j’essaie de lui apporter le plus d’informations Possible sur le soin apporter aux animaux chez le vétérinaire ou au zoo. La dernière fois nous avons parlé avec un soigneur au zoo qui nous a expliqué ce qu’il faisait la journée avec les animaux. Ça a beaucoup plus à mon fils. On lui offre des livres, il regarde des vidéo sur les animaux j’essaie de ne pas le brider. Et qu’il connaisse un maximum de chose à ce sujet.
Je me suis renseignée sur les diverses études pour le cas où être prête en temps voulu. A mon époque on en parlait de que de filière générale. On était mal à orienter. Quand on sait ce qu’on veut faire c’est bien mais quand ce n’est pas le cas où prend souvent des voix pour suivre les copains ou des voix de garage par dépit. Je l’encourage à voir plus loin. Il a le droit de rêver et réaliser ses rêves
melanie s - 24/09/2019 - Répondre
Il n y a pas d échec il n y a que la persévérance et l apprentissage qui payent le fruit de leurs efforts et que ça viendra petit à petit
marion l - 20/09/2019 - Répondre
Féliciter les enfants et leur dire que ce n'est pas grave s'il n'y arrive pas du premier coup est très important,
chantal b - 19/09/2019 - Répondre
J apprends à mes enfants à travailler sans pression. Réviser quand il n y a pas de devoirs.
Fathia B - 18/09/2019 - Répondre
Dans la vie on a rien sans rien après l'effort le reconfort c'est comme quand on cuisine après on savoure et on se régale etc....
Florence K - 18/09/2019 - Répondre
Quelle pression sur nos enfants si jeunes... moi j ai mon grand en 6ème et très loin de s imaginer ce qu il veut faire. Mais j ai l intention de lui faire faire les tests de personnalité pour qu il choisisse un travail qui lui conviendra. Trop durde ne faire qu 1 travail alimentaire

Nos engagements

Chez Kinder nous partageons le quotidien des familles depuis près de 50 ans. Nous avons aussi créé le Baromètre Kinder de la relation parent-enfant pour suivre et comprendre encore mieux ce que sont les familles aujourd'hui. Au fil de ces années nous nous sommes forgés une conviction : Chaque moment ensemble compte.

Découvrez le Club Kinder

Découvrez le Club KINDER

Rejoignez-nous sur le Club Kinder et découvrez des activités passionnantes à partager avec vos enfants : ateliers créatifs, jeux, recettes, histoires à lire au lit... et bien d'autres encore ! Le Club Kinder, c'est aussi des idées de sorties proches de chez vous, des avantages exclusifs, des jeux-concours et des bons de réduction sur des produits de la gamme Kinder.

Vos témoignages

Vous vivez une vie de famille intense, avec des hauts et des bas. Vous fourmillez d'idées à partager ou vous ressentez simplement le besoin de témoigner... Nous vous donnons la parole ! Peut-être ferez-vous l'objet de l'un de nos prochains articles.

À vous la parole