Faites ce que je dis, faites pas ce que je fais

13/11/2017 | 1 commentaire
3/5 | 15 votes

Faites ce que je dis, faites pas ce que je fais

Il y a certainement longtemps que vous avez quitté le giron familial et maintenant que vous êtes adulte, c’est vous qui décidez (de sortir sans manteau, manger deux desserts, procrastiner etc.) : une liberté bien méritée ! Oui mais voilà, vous êtes devenu parent et alors que vous fixez le cadre pour élever vos enfants, vous tombez sur un os : comment vous montrer exemplaire tout en continuant à jouir de votre liberté si bien acquise ?

Vous l’avez mérité


Les règles de vie, le cadre éducatif : vous êtes déjà passé par là ! Si aujourd’hui vous vous imposez le même régime que vos enfants au motif d’être exemplaire, quand profiterez-vous de vos privilèges d’adulte ? D’accord pour montrer l’exemple, mais les enfants doivent également comprendre qu’il y a deux poids, deux mesures à la maison : le régime des grands et celui des enfants. 
Il ne s’agit pas de narguer vos enfants en regardant la télé pendant qu’ils font leur devoir, en jouant à la console pendant qu’ils rangent leur chambre ou en mangeant un énorme burger pendant que vous leur servez des brocolis vapeur ; mais leur donner envie de devenir grands pour jouir d’un peu plus de liberté n’est pas forcément une mauvaise chose ! Tout ce qui peut les motiver à devenir plus autonomes et raisonnables est bon à prendre.

Une histoire de protocole


Vous vous êtes peut-être déjà surpris à reprendre votre enfant sur sa tenue à table en vous indignant de découvrir sa fourchette dans la main droite (on marche sur la tête !), alors qu’avouons-le, tenir ses couverts correctement ne lui ouvrira pas les portes de l’Élysée. Vous l’avez peut-être repris alors que vous-même teniez vos couverts à l’envers… Ah ! Les bonnes manières… Qu’est-ce que ça peut sonner rétro, et en même temps, offrir ce passeport pour la vie en société à nos enfants est essentiel. Ce n’est pas qu’on attende d’eux qu’ils se comportent comme des Lords, mais simplement qu’ils sachent appliquer les bonnes manières quand elles sont requises ! 
Là oui, quand il s’agit d’enseigner les règles de savoir vivre (en société), Mesdames et Messieurs, mieux vaut nous montrer exemplaires : rangeons les noms d’oiseaux et exhumons les « saperlipopette », « punaise », « flute » et autres interjections ; désabonnons nos coudes de la table et attendons qu’ils aient fini leur monologue avant de parler à notre tour. Parce que couper la parole, ça n’est pas poli, n’est-ce pas ?


C’est bon d’être un enfant !


Si vos enfants sont récalcitrants face aux bonnes manières, et ont tendance à remettre en cause leur condition d’enfant, voici quelques idées qui mettront certainement tout le monde d’accord :

- Les points de « liberté » : vous faites des trucs de grands (vous coucher tard par exemple) et vos enfants vous jalousent. Consignez tous leurs bons comportements dans un tableau et quand ils auront accumulé assez de « bons points », autorisez-leur une petite veillée ou autres moments de « grands » auxquels ils aspirent !

- Être grand n’a pas que des avantages : invitez-les à vivre une journée de « grands », un samedi par exemple. Partagez à haute voix presque tout ce qui vous passe par la tête et mettez-les à contribution pour chacune des tâches de la journée… Ils se rappèleront vite qu’être un enfant est 100 fois plus rigolo ! S’ils insistent, préparez-leur un repas de « grands » : salade verte, endives, salsifis ! Et oui, les grands adorent les légumes… Mais aussi escargots, huîtres, plats relevés (serait-ce une grimace sur leur visage ?). Et enfin, après ce bon repas, tous devant la télé ! Oui, mais on regarde les infos ou pourquoi pas : la chaîne parlementaire.

- Soyez infernaux. Adoptez pendant 5 minutes tous les mauvais comportements que vous leur demandez d’abandonner : parlez la bouche pleine, coupez leur la parole, ignorez-les quand ils vous parlent, trainez des pieds… Votre comédie ne passera pas inaperçue et peut-être comprendront-il l’intérêt d’un code de conduite.


En somme, l’éducation de nos enfants nous invite à être exemplaires, certes, mais cela ne veut pas forcément dire se mettre au même régime qu’eux !
 
Et chez vous, comment ça se passe ? Quels sont les « trucs de grands » que vos enfants vous envient ? Quand il s’agit d’être exemplaires, qu’est-ce qui vous demande le plus d’efforts ? Comment gérez-vous le « deux poids, deux mesures » ?

Poster un commentaire

Vous aimerez aussi :


1 commentaire

Poster un commentaire


Avatar
annie M - 07/12/2017 - Répondre
nos petits enfants aiment regarder la télévision le soir avec nous, il y ont droit pendant les grandes vacances, mais pas tous les jours, difficile de garder son calme d'être Zen parfois, on doit en profiter car les enfants grandissent vite. savoir faire la part des choses : des refus et des petits plaisirs

Nos engagements

Chez Kinder nous partageons le quotidien des familles depuis près de 50 ans. Nous avons aussi créé le Baromètre Kinder de la relation parent-enfant pour suivre et comprendre encore mieux ce que sont les familles aujourd'hui. Au fil de ces années nous nous sommes forgés une conviction : Chaque moment ensemble compte.

Soyez alerté

Suivez l'activité de notre rubrique Etre parents et recevez une alerte email à chaque nouvel article.

Veuillez saisir un email valide.

Découvrez le Club Kinder

Découvrez le Club KINDER

Rejoignez-nous sur le Club Kinder et découvrez des activités passionnantes à partager avec vos enfants : ateliers créatifs, jeux, recettes, histoires à lire au lit... et bien d'autres encore ! Le Club Kinder, c'est aussi des idées de sorties proches de chez vous, des avantages exclusifs, des jeux-concours et des bons de réduction sur des produits de la gamme Kinder.

Vos témoignages

Vous vivez une vie de famille intense, avec des hauts et des bas. Vous fourmillez d'idées à partager ou vous ressentez simplement le besoin de témoigner... Nous vous donnons la parole ! Peut-être ferez-vous l'objet de l'un de nos prochains articles.

À vous la parole