Apprendre à attendre

Apprendre à attendre

09/09/2020
|

Jouer, se régaler, rire, s’amuser… Tout dans la vie de nos enfants est une recherche du plaisir. Tout petits, nous satisfaisons leurs attentes sans délais, tant la frustration d’un besoin ou d’un désir inassouvi semble être difficile à vivre pour eux.

En grandissant, l’habitude bien installée, quand le plaisir se profile, il faut que ça aille vite. Si leur envie n’est pas immédiatement satisfaite, l’attente peut vite devenir insupportable. Les enfants et la frustration, vous connaissez : ça ne fait pas souvent bon ménage.

Leur apprendre que les choses prennent parfois du temps est donc essentiel !

Voici quelques petits exercices à réaliser avec eux pour les aider à mieux vivre l’attente.

La lecture


L’exemple de la lecture est intéressant. Une histoire que l’on découvre à travers un livre se construit lentement et laisse le temps aux enfants de faire marcher leur imagination, d’établir des hypothèses sur la suite de l’intrigue, de prendre le temps de s’identifier aux personnages et de vivre plus intensément le récit. Contrairement à un film où les images s’enchaînent, où le récit est condensé, et où le dénouement leur est livré, comme ils l’aiment, très rapidement. 

Privilégiez donc la lecture aux films. Et plutôt que de courtes histoires du soir, essayez de leur lire un long roman, à leur goût, un chapitre à la fois ! Rendez-vous dans quelques jours pour connaître la fin de l’histoire…



Faire pousser des végétaux


Offrez à vos enfants des sachets de graines potagères et accompagnez-les des semis à la récolte des fruits de leur patience ! Quel plaisir pour eux de déguster leur première tomate cerise quelques semaines plus tard. Auraient-ils pris tant de plaisir à manger une tomate achetée au supermarché ? Amenez-les à la conclusion que parfois, l’attente et la patience ont du bon !


Le sachet de friandise


Décidez d’une quantité de friandises qu’ils auront le droit de manger dans la semaine et confiez-les-leur le lundi en leur annonçant qu’ils ont le droit de les manger quand ils le souhaitent (enfin presque : selon les règles qu’ils connaissent)… Prochain réapprovisionnement : une semaine plus tard et pas avant ! Tenez bon !

Recommencez les semaines suivantes et voyez si leur comportement évolue.

Vous pouvez également vous inspirer du “test du chamallow”, mené dans les années 70. Un chercheur avait alors réalisé une étude sur plus de 400 enfants. L’expérience consistait à évaluer la durée pendant laquelle un enfant résistait à la tentation de manger un chamallow. Suivis pendant près de 30 ans, ces enfants ont eu des chemins de vie différents. L’étude a prouvé que les enfants qui avaient su se discipliner et attendre le second Chamallow obtenaient de meilleures notes, étaient plus heureux et mieux intégrés socialement

Pour reproduire l’expérience et les convaincre des bienfaits de la patience, vous pouvez par exemple leur proposer d’attendre 20 minutes avant de manger le chocolat que vous leur aurez donné, et leur promettre un second s’ils tiennent jusqu’à la fin du chrono ! S’ils le mangent avant : pas de bonus. 

Si vous faites le test, n’hésitez pas à nous raconter comment ça s’est passé dans un commentaire ! 


Les puzzles


Passez aux puzzles à 1000 pièces et plus… Et faites-les en famille

Vous n’aurez sans doute pas fini dans la journée, et tant mieux ! C’est le but de l’exercice. Apprenez-leur à faire les choses dans l’ordre : prendre le temps de trier les pièces avant de commencer, trier les bords d’un côté, les pièces centrales de l’autre. Une fois que vous avez mis la main sur les quatre coins, vous pouvez commencer ! Ça prend du temps mais c’est nécessaire, ils le comprendront vite. Quand ils commencent à avoir des fourmis dans les jambes, laissez le puzzle de côté et reprenez les jours suivants…


Les préconisations liées à l’âge


Parents, nous sommes parfois tentés de brûler les étapes avec nos enfants. Regarder un film déconseillé aux moins de 7 ans alors qu’ils n’en ont que 6 et demi, dévaler un toboggan aquatique alors qu’il leur manque 1 cm par rapport à la taille préconisée… En effet, il s’agit de recommandations et nous savons que ça ne se joue pas à la semaine ou au centimètre près. Mais tâchons, pour eux, de respecter ces étapes symboliques ! Quel bonheur, le jour de leur anniversaire d’avoir ENFIN l’âge de regarder tel ou tel film ou de pouvoir monter dans les montagnes russes ! 

Il en va de même pour les jouets : que leur offrirons-nous à leur 13 ans s’ils ont déjà eu tous les jouets possibles à 8 ans… 


Apprendre à jouer d’un instrument


C’est le moment de ressortir du grenier votre clavier d’adolescent, ou la guitare qui vous a suivi autour de vos feux de camp !

Choisissez un morceau qu’ils aiment et trouvez une méthode en ligne qui leur apprend à le jouer. Une phrase musicale à la fois jusqu’à ce qu’ils arrivent enfin à reproduire l’air qu’ils connaissent si bien par eux-mêmes. Quelle fierté d’y arriver enfin et de jouer l’air à leurs amis ! 

Pour les plus assidus qui auront envie de s’inscrire à des leçons, apprendre le solfège et la maîtrise d’un instrument est un très bel exercice de patience et de persévérance.



Choisir son cadeau d’anniversaire


S’il y a une chose qu’on ne peut pas précipiter, c’est l’arrivée du jour de leur anniversaire ! Ils l’attendent avec impatience, oui, mais avec résignation. Pour leur prouver que l’attente est parfois un plaisir, à l’instar des jours qui précèdent Noël, avec le calendrier de l’Avent par exemple, invitons-les à rêver au grand jour, à prendre le temps de penser à tous les détails d’une journée idéale, à choisir le cadeau que nous leur offrirons. Sacré exercice que d’aller faire du repérage dans un magasin de jouet, sans rien acheter, juste pour le plaisir de se projeter


Les activités manuelles


Pour les amateurs d’ateliers créatifs et de fait-main, proposez-leur des œuvres et ouvrages qui demandent du temps et de la patience. De la peinture au numéro qui nécessite qu’on aille jusqu’au bout de l’exercice pour découvrir le résultat, un tricot à leur portée qui ne servirait à rien si on abandonnait le travail en cours de route, des petits objets en poterie qui demandent du temps de séchage et de la minutie… Ayez vous aussi la patience de les accompagner et de les encourager à la persévérance et surtout, n’hésitez pas à prendre part à l’exercice pour en faire un agréable moment de partage !


C’est en prouvant à nos enfants qu’ils sont capables de repousser la satisfaction d’un plaisir et que souvent les bonnes choses nécessitent du temps et de l’application, que nous les aideront à ne plus être si souvent victimes de leur frustration. La sagesse des années gagnées devrait jouer en leur faveur, mais même avant d’atteindre le fameux âge de raison, nous pouvons les aider à se réconcilier avec le temps qui ne passe souvent pas assez vite à leur goût !


Comment vos enfants vivent-ils l’attente ? Comment arrivez-vous à tempérer leur soif de « toujours plus » et de « maintenant » ? Quelles sont les situations où ils vous impressionnent par leur patience ? Et celles qui au contraire sont difficiles pour eux à gérer ? Dites-nous tout !


12 commentaires

CECILE D - 17/09/2020 - Répondre
Plein de bonnes idées auxquelles on ne pense pas forcément, merci !
Aurore P - 16/09/2020 - Répondre
Ma fille n'est pas du tout patiente avant oui beaucoup maintenant a 12ans ,la patience s'estompe. Jai beaucoup aimé l'article
Perrine L - 16/09/2020 - Répondre
Ici mon fils de 9 ans m'épate par sa patience à la pêche, il peut rester une journée complète à regarder si ça mord, en revanche il a du mal à supporter la frustration d'un jeu que ses copains ont et pas lui...
ALCARAZ J - 14/09/2020 - Répondre
Bonjour,quelques idées à tester mais vu que ma fille joue avec les instruments sans trop de résultat mélodieux celle-ci reste très rare. Je préfère commencé une histoire et la laisser faire pour me raconter la suite comme ça elle développe son imagination
ALCARAZ J - 14/09/2020 - Répondre
Bonjour,quelques idées à tester mais vu que ma fille joue avec les instruments sans trop de résultat mélodieux celle-ci reste très rare. Je préfère commencé une histoire et la laisser faire pour me raconter la suite comme ça elle développe son imagination
Céline D - 12/09/2020 - Répondre
De très bonnes idées à méditer et à tester ! Comme quoi la patience, ça s'apprend ! Merci beaucoup.
gilberte c - 12/09/2020 - Répondre
j aime toute c est petite idée ?
aurelie m - 12/09/2020 - Répondre
Merci beaucoup pour ces idées
Pierrick B - 11/09/2020 - Répondre
très bien. Merci
Sylvie Q - 11/09/2020 - Répondre
Ma fille de 8 ans est hyper patiente, plus que moi à son âge. Elle passe son temps à lire, ce qui fait qu'à la maison, règne un calme absolu! Et elle adore les puzzles, ça la détend et lui penser à autre chose.
GINA M - 10/09/2020 - Répondre
Juste avant les 7 ans de mon loulou, nous sommes allés au magasin de jouet pour qu'il choisisse des jouets qui lui feraient plaisir. Ça a été une torture pour lui que de sortir du magasin sans rien mais il a compris que c'était pour donner des idées aux invités. Et quel plaisir et quelle joie pour lui quand en déballant ses cadeaux le grand jour il a retrouvé ce qui lui avait fait tant envie !
Angelique V - 10/09/2020 - Répondre
Je souviens de ma grande qui n'avait pas encore 2 ans dessinait et qui " rangeait" ses feutres. Elle a fait ça pendant plus d'une heure ! Les personnes avec qui nous étions étaient impressionnés du temps et de la patience qu'elle y mettait
Plus d'articles
Illustration de l'article Ces petits rituels qui changent tout !
Ces petits rituels qui changent tout !
Tous les spécialistes de l’enfance s’accordent pour dire qu’instaurer des rituels dans le quotidien des enfants est primordial.
Lire la suite
Illustration de l'article Chacun son rythme
Chacun son rythme
« J’ai malheureusement l’impression que les deux mots que mes enfants entendent le plus souvent sont « dépêche-toi ! ». Chloé 34 ans, maman de Lucas 12 ans, et Manon 7 ans.
Lire la suite