Ados : comment lutter contre la fatigue ?

02/09/2019 | 16 commentaires
4/5 | 81 votes

Ados : comment lutter contre la fatigue ?

Envie de vivre comme des grands mais dans un corps qui leur rappelle qu’ils sont encore des enfants en pleine croissance : gérer le rythme de nos ados n‘est pas une mince affaire. Fini les rituels «une histoire, un bisou et au lit », ils se retranchent dans leur chambre après le repas et bien souvent, la porte fermée nous indique qu’il y a un jardin secret à préserver. Et c’est bien normal. Cependant, nos enfants ne sont pas toujours assez raisonnables pour comprendre leurs propres besoins en sommeil, l’importance de garder un rythme régulier pour mener à bien leur scolarité et identifier les mauvaises habitudes avant le coucher. À nous parents de les aiguiller et de leur enseigner les bonnes attitudes et habitudes pour garder la forme, sans les priver d’autonomie.

 

Le bon rythme

Notre corps aime les schémas qui se répètent, les repères au quotidien, les rythmes bien calés ! Même si ça peut paraître rébarbatif et pas très « rock’n’roll pour nos enfants, les inciter à mettre en place un rythme quotidien et à le respecter est la meilleure façon pour eux de rester en pleine forme, surtout chez les ados, dont le métabolisme est mis à rude épreuve par les changements hormonaux et la croissance !

Il serait donc de bon temps de les faire se coucher tous les soirs à la même heure et le week-end également, idéalement ! Pour obtenir cela d’eux, peut-être pouvez-vous dans un premier temps les laisser décider de l’heure du coucher, en leur demandant de garder à l’esprit qu’ils doivent dormir entre 8 et 10 heures par nuit pour être en forme. Puis si vous sentez que la formule ne convient pas, intervenez et fixez vous-mêmes un couvre-feu. Il ne pourront pas vous reprocher de ne pas avoir essayer de les responsabiliser !

 

Exceptionnellement, vous pouvez leur autoriser de plus longues veillées le week-end, mais faites-leur comprendre qu’il n’est pas question de dormir toute la journée le lendemain. En se réveillant à une heure raisonnable le matin malgré un coucher tardif, ils trouveront d’autant plus facilement le sommeil le soir et leur rythme ne sera pas perturbé !

 

Plus généralement, gardons à l’esprit que si nos enfants se plaignent d’être fatigués, malgré un rythme régulier et un nombre satisfaisant d’heures de sommeil hebdomadaire, cela vient peut-être aussi de leur manque d’entrain : plus ils traîneront, oisifs dans le canapé, plus ils auront de mal à en sortir et plus ils se sentiront fatigués, l’inactivité entraîne l’inactivité ! À l’inverse, s’ils sont stimulés par une activité qui leur plaît, ils retrouveront vite leur dynamisme et entreront dans un cercle vertueux !

À nous parents de nous armer de patience et de les aider à trouver l’occupation qui parviendra à les passionner.

 

Apprendre à décompresser

Respecter un couvre-feu, oui, mais encore faut-il trouver le sommeil !

Tout comme nous, nos enfants peuvent être préoccupés et ressasser leurs contrariétés au moment du coucher, quand leur corps n’a plus d’autres distractions que le manège qui tourne dans leur tête !

Voici quelques conseils pour leur permettre de décompresser et d’être dans les meilleures dispositions pour trouver le sommeil :

A / Papoter au dîner. Partager le repas du soir en famille est essentiel pour entretenir le lien de confiance avec vos enfants et leur rappeler que vous êtes à leur écoute. Plutôt que de les questionner directement sur leur journée, leur humeur et leurs préoccupations, parlez de vous, racontez comment s’est déroulée votre journée, ce qui vous a fait rire, réfléchir, réagir… Autant d’occasion pour eux d’entrer dans l’échange et de mettre des mots sur des émotions ou idées qu’ils n’avaient pas réussi à identifier. Parler est la meilleure façon d’évacuer le stress avant q’une petite contrariété ne prenne des proportions déraisonnables.

B / Faire quelque chose qui leur fait plaisir : rien de tel avant de se coucher que de faire quelque chose de satisfaisant et de totalement déconnecté de l’école et des contraintes du quotidien. Il peut s’agir de se plonger dans un livre, de dessiner, de tresser un bracelet, d’écouter un podcast… Encouragez-les à trouver ce petit univers qui leur fait du bien !

C/ Baisser la luminosité : en tamisant les lumières dès le dîner fini, vous favoriserez la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, facilitant ainsi leur endormissement.

D/ Se défouler après les cours : la pratique d’une activité physique aidera votre enfant à évacuer la tension de la journée ! L’endorphine sécrétée lorsque l’on fait du sport est un réel anti-stress et pourrait contribuer à forger à votre enfant un caractère joyeux et optimiste.

 

Oublier les mauvaises habitudes

Pour un sommeil de qualité, il y a des habitudes à prendre et des habitudes à perdre !

Habitude n°1 à perdre : regarder les écrans juste avant le coucher et ce pour de multiples raisons.

Les contenus consultés peuvent être stimulants ou contrariants mais au-delà de ça, la lumière diffusée par l’écran empêche la sécrétion de mélatonine, qui se fait dans l’obscurité. Alors que l’heure est venue de se coucher, nos enfants n’éprouvent aucune sensation de fatigue ! Le plus simple est de laisser les écrans en tous genres dans le salon, par exemple.

 

Les devoirs à la dernière minute : comme nous vous le conseillions dans le paragraphe précédent, en faisant quelque chose de satisfaisant juste avant le coucher, les enfants se couchent plus sereins et s’endorment plus facilement. Faire les devoirs à la dernière minute n’est donc pas forcément une bonne idée !   

Tâchez de vérifier que les devoirs ont bien été faits avant de passer à table.

 

En vous inspirant de ces quelques idées et conseils et en réussissant en faire comprendre le bien fondé à votre enfant, vous devriez réussir à trouver votre rythme de croisière pour l’année scolaire qui débute ! Si nous avons concentré notre attention sur les adolescents et pré-adolescents, nombreux de ces conseils sont également valables pour les plus jeunes !

Et chez vous ? À quelle heure se couchent les enfants ? Quelles sont vos astuces pour vous assurer qu’ils dorment assez sans qu’ils se sentent privés de leur liberté ? Quelles sont les bonnes habitudes que vous avez mises en place ? Avez-vous réussi à bannir les écrans avant le coucher et comment ? Dites-nous tout.

Poster un commentaire

16 commentaires

Poster un commentaire


Avatar
Florence K - 14/09/2019 - Répondre
A chaque fois que je les ai laissé se gérer c était coucher très tard. Levé tôt et journée compliquée derrière mais sans prendre conscience que c était parce qu ils n avaient pas assez dormi donc ici c est un peu militaire le soir même si on a du mal quand même à ce qu il soit prêt pour le moment lecture à 20h30.
Avatar
laeticia g - 11/09/2019 - Répondre
Ça n’est pas toujours facile le coucher surtout après les vacances... mais chez nous on essaye de se régler plusieurs jours avant la reprise, on se détend en se racontant notre journée calmement, et la lecture est un rituel, ça fatigue les yeux... si l’heure est passée pour la lecture, on pratique les petites patouilles dans le dos ou les cheveux, détente assurée, et sommeil aussi.
Avatar
MARIE-LINE N - 10/09/2019 - Répondre
Merci pour tous ces conseils écrits donc lisibles pour les ados !
Avatar
SYLVIE G - 07/09/2019 - Répondre
Cet article est très intéressant, merci !
Avatar
Stéphanie P - 06/09/2019 - Répondre
Ouf pas de mauvaises habitudes ici, je suis rassurée. Merci pour cet article
Avatar
Céline d - 06/09/2019 - Répondre
super article
Avatar
florence r - 11/09/2019 - Répondre
Super article
Avatar
Laurent F - 04/09/2019 - Répondre
Très intéressant cet article merci
Avatar
CARINE L - 04/09/2019 - Répondre
Quelques bonnes pistes à explorer!
Avatar
Véronique B - 03/09/2019 - Répondre
Chez moi c'est 20h au lit et lecture. Même gra,d la lecture de romans adapté fait du bien et aide à calmer. Parfois on remplace la lecture par un moment de dialogue confidences....
Avatar
Fathia B - 03/09/2019 - Répondre
Article très interressant
Avatar
arlette b - 03/09/2019 - Répondre
bonjour merci pour ces renseignement cet toujour utile
Avatar
patricia c - 03/09/2019 - Répondre
Parfois ,il vaut mieux vivre les choses pour les comprendre.Je n'ai pas interdit le fait de se coucher tard,cela peut arriver de temps en temps.J'ai expliqué à mes enfants ce qu'étaient les cycles du sommeil.Les lendemain difficiles ;ils ont expérimentés mais finalement ,ils sont revenus au rythme tous seuls.Mon dernier est en pâtisserie à 15 ans ,il se lève à 4h ,6 jours d'affilés ,à l'instar de certains de ses collègues il ne fait pas de longues soirées ,il ne sent pas privé et est au top dans son travail.il voit la différence avec une bonne hygiène de vie .Parfois interdire n'est pas une bonne solution.
Je pars du principe ,vous pouvez expérimentez et vous verrez bien si vous pouvez tenir le rythme ou non....
Avatar
Ch G - 03/09/2019 - Répondre
Bonjour.... Merci pour les conseils du soir... Pour ceux du matin je laisse désormais les volets ouverts la nuit des chambres de mes ados afin que la lumière naturelle du matin puisse les réveiller.... Et d'ici à quelques semaines ils utiliseront un simulateur d'aube pour se réveiller (réveil qui simule le lever de soleil ☀).... A défaut de la lumière naturelle !! belle année à tous !!
Avatar
Nassima B - 03/09/2019 - Répondre
Merci beaucoup pour ces informations précieuses. Il y a de bons conseils à prendre en compte.
Avatar
VIRGINIE A - 03/09/2019 - Répondre
Merci pour ces explications et de bons conseils.
Je vais voir les choses autrement avec ma fille et prendre le temps avec elle.

Nos engagements

Chez Kinder nous partageons le quotidien des familles depuis près de 50 ans. Nous avons aussi créé le Baromètre Kinder de la relation parent-enfant pour suivre et comprendre encore mieux ce que sont les familles aujourd'hui. Au fil de ces années nous nous sommes forgés une conviction : Chaque moment ensemble compte.

Découvrez le Club Kinder

Découvrez le Club KINDER

Rejoignez-nous sur le Club Kinder et découvrez des activités passionnantes à partager avec vos enfants : ateliers créatifs, jeux, recettes, histoires à lire au lit... et bien d'autres encore ! Le Club Kinder, c'est aussi des idées de sorties proches de chez vous, des avantages exclusifs, des jeux-concours et des bons de réduction sur des produits de la gamme Kinder.

Vos témoignages

Vous vivez une vie de famille intense, avec des hauts et des bas. Vous fourmillez d'idées à partager ou vous ressentez simplement le besoin de témoigner... Nous vous donnons la parole ! Peut-être ferez-vous l'objet de l'un de nos prochains articles.

À vous la parole